Roschdy Zem en visite à Hadassah

27 mars à Hadassah

Roschdy Zem est le parrain de l'Association UN CŒUR POUR LA PAIX.

 

 

 


C'est pour cela que Roschdy a voulu se rendre compte par lui même de ce qui existe dans la vraie vie à l’hôpital israélien Hadassah à Jérusalem.

Nous avons eu le plaisir de le recevoir avec sa femme Nicole et Ariane Toscan du Plantier, directrice de la Communication et du Patrimoine de la Gaumont .

Leur visite a permis une longue rencontre avec le Pr Rein, chef de service de cardiologie pédiatrique et le docteur Abu Zahira (en formation dans le cadre d'Un Cœur pour la Paix) suivie d'une visite des enfants aux soins intensifs.

Roschdy Zem a décidé de s'impliquer encore davantage pour soutenir UN COEUR POUR LA PAIX, merci pour son engagement à nos côtés.

 

Les Cahiers de Bernard LAZARE

Between political medicine or politicized medicine:

 

WHAT IS ISRAEL'S IMPACT ON THE HEALTH OF THE PALESTINIANS?

 

Professor David Stone (Glasgow University)

 

Politics in medicine is inevitable and let us say it is even desirable. Doesn't Virchow (1) remind us that "Medicine is a social science and politics is nothing other than medicine on a large scale"? On the other hand, politically driven medicine, which appears when a highly partisan position is adopted either implicitly or explicitly, is unacceptable in medicine.

 

 

Professor David Stone, Emeritus Professor of Pediatric Epidemiology at Glasgow University, has studied the true impact of Israel on the health of the Palestinians. The aim of his study, which is the subject of this article, is to reply to a double question. What is Israel's impact in terms of health and infrastructure?

 

This published study has the great advantage of presenting recent facts and their sources.

 

Preventive medicine has also greatly progressed. Thus vaccination coverage is comparable in the Palestinian territories and in Israel with a rate of from 97% to 99% for the following vaccinations: DTP, polio, mumps, hepatitis B (Haemophilus influenza B). These rates are comparable with those found in Jordan, but higher than those found in Egypt and in Lebanon.

 

Another interesting fact found in UNICEF's 2012 report on children's health shows that the state of nutrition in the Palestinian territories in spite of a lower rate of income, if comparable to that in Lebanon or Jordan, is far better than in Saudi Arabia, which has a far higher rate of income.

 

 

Infrastructures and financing

 

Between 1972 and 1992, the number of homes with running water went from 24% to 79% in the West Bank and from 14% to 93% in Gaza, whereas the number of homes with electricity went from 8% to 96% in the West Bank and from 35% to 98% in Gaza.

 

At the same time and in accordance with the WHO's recommendations of 1981, Israel has developed medical structures in the Palestinian territories with the creation of 5 universities, the development of structures for primary and secondary care. Access to tertiary level treatment such as complex cardiac operations is granted in Israel. For example, every year 100 000 Palestinians are cared for in Israeli hospitals, which on a par with France, 9 times more populated, would represent 900 000 foreigners cared for in hospitals in France.  Every day, even during periods of tension such as right now, Palestinian patients come to Israel for treatment. For example, Palestinian children suffering from deathly congenital heart disease arrive each week in Hadassah hospital to receive free care, and not one of the 620 children cared for by the organization A Heart for Peace has been stopped at the checkpoint.

 

 

Financing

 

The question of financing is essential in order to understand the local situation. Between 1967 and 1993, the Israeli government financed 60% of the health services in the West Bank and 85% in Gaza. The other donors are the United States development programme, The High Commissioner for Refugees, the Arab Medical Welfare organization and various NGOs.

 

 

Demographic and epidemiological facts.

 

Demography has a great advantage, these are so- called "hard" facts, which means they can be measured and verified.

 

Like the Israeli population, the Palestinian population has virtually tripled in 40 years to reach 4,5 million inhabitants. Life expectancy is 76 years in the West Bank and 75 years in Gaza.

 

This tripling of the population is primarily due to a lowering of 84% in the rate of infant mortality between 1950 and 1990, a period during which Israel was responsible for the health of the Palestinian population (UNICEF state of the world's children 2012). The infant mortality rate is  13,5/1000 in the West Bank and 15,5/1000 in Gaza, whereas it is still 25/1000 in Morocco, 24,5/1000 in Turkey and 22,4/1000 in Egypt (CIA Fact Book 2014).

 

The mortality rate of children under 5 also halved between 1980 and the mid-90s while under Israeli control.

 

Cahiers Bernard Lazare - No 378 January 2016

 

L'article VF est en photo en page PRESSE > 

Carnets Bernard LAZARE - DEC 2015CARNETS BERNARD LAZARE

Article Décembre 2015

 


Bertrand Delanoë en visite à Hadassah

Dans le cadre d’un déplacement en Israël et dans les territoires palestiniens du 11 au 15 juin 2013, le Maire de Paris, Bertrand Delanoë, s’est rendu jeudi 13 Juin au CHU Hadassah, et plus précisément au Service de Cardiologie Pédiatrique dirigé par le Professeur Jean-Jacques Azaria Rein, responsable du projet “UN COEUR POUR LA PAIX” en Israël.


Parmi les membres de la délégation qui accompagnait le Maire de Paris : Pierre Schapira, Adjoint chargé des Relations Internationales, des Affaires Européennes et de la Francophonie, Bernard Pignerol, Conseiller International du Maire et Directeur des Relations Internationales, Francis Sacco, Secrétaire de l’Ambassade de France en Israël et Jacques Baudier, Attaché de Coopération Scientifique et Universitaire à l’Ambassade de France en Israël.

 

Né d’une rencontre en 2005 entre le Dr. Muriel Haïm, Présidente de l’Association, et le Pr. Rein, “UN COEUR POUR LA PAIX” a pour objectif de prendre en charge un enfant palestinien atteint de malformations cardiaques graves, souvent mortelles, et de le faire opérer gratuitement à l’Hôpital Hadassah par le Pr. Rein et son équipe médicale mixte, composée d’Israéliens et de Palestiniens.

 

À ce jour, plus de 500 enfants ont été ainsi sauvés.

 

À son arrivée, Bertrand Delanoë a été accueilli par le Dr. Yuval Weiss, Directeur de l’Hôpital Hadassah Ein Kerem, qui l’a conduit directement au Service de Pédiatrie.

 

Au passage, le Maire de Paris a pu apprécier la beauté architecturale de l’entrée principale de l’hôpital, qu’il a qualifiée à plusieurs reprises de “magnifique”.

Le mélange des cultures et populations s’est également présenté concrètement sous ses yeux dès son entrée dans l’ascenseur le conduisant au Service du Pr. Rein.

 

De gauche à droite: Bertrand Delanoë, Maire de Paris, le Professeur Jean-Jacques Azaria Rein, chef du Service de Cardiologie Pédiatrique à l’Hôpital Hadassah et Jacques Baudier, Attaché de Coopération Scientifique et Universitaire à l’Ambassade de France en Israël.

 

Bertrand Delanoë et ses collaborateurs ont alors entendu une brève présentation du projet par le Pr. Rein et ont été particulièrement sensibles au travail de collaboration mené en Israël et dans les territoires palestiniens.

Le Pr. Rein a mis en avant sa volonté de ne pas s’enfermer dans un rapport paternaliste avec ses collègues palestiniens.

Pour lui, la réponse est la formation comme pont à une paix future entre les deux peuples.

 

Le Maire de Paris s’est dit très impressionné par le projet et a invité ses collaborateurs à trouver les voies pour le soutenir pratiquement. Il a manifesté son désir de venir saluer en personne les participants au Gala fêtant le 500ème enfant opéré qui se tiendra prochainement à Paris.


Le Pr. Rein a également présenté les divers projets de collaboration avec les hôpitaux de Paris, entre autres l’Hôpital Necker, et exprimé le souhait que cette coopération s’intensifie.

 

Ce dossier a été confié aux bons soins de Pierre Schapira qui l’examinera dès son retour à Paris.

Nostra Aetate

Nostra Aetate

Nostra Aetate • i n o u r t i m e • A Little Vatican Document

Invités à L'hôpital HADASSAH

Invités - Mars 2016

- Roschdy Zem - Parrain Association.

- Eva lena Jansson - Députée Suédoise ( PACE) 

- Olga Kostenko, Assistante Parlementaire

   Programme PACE en charge d’un rapport sur la santé à Gaza

 


MENSUEL POLITIQUE ET CULTUREL

CARNETS BERNARD LAZARE

Télécharger les Carnets de Bernard Lazare 

Carnets Bernard LAZARE - DEC 2015

CARNETS BERNARD LAZARE

Article Déc 2015

Collectif des Ecrivains

Collectif des Ecrivains

PRESSE - Articles à télécharger

ISRAPRESSE

UN COEUR POUR LA PAIX : lorsqu’Israël sauve des enfants palestiniens.


Unis autour d’une même mission, médecins israéliens et palestiniens opèrent ensemble des enfants palestiniens atteints de malformations cardiaques congénitales.

 

L’ONG française « UN COEUR POUR LA PAIX » qui a créé ce programme fête ses dix ans d’activité, au cours desquels, en partenariat avec l’hôpital israélien Hadassah Ein Kerem, 619 petits Palestiniens ont été opérés gratuitement du cœur.

Israël : 607 Bébés ....

Une fois sur deux, les mariages palestiniens sont consanguins, ce qui provoque un taux de malformations congénitales du cœur trois fois plus élevé que dans la population générale.

 

Au CHU Hadassah, sous l’impulsion de médecins juifs français, une équipe mixte de cardiologues israéliens et palestiniens a pris soin de 607 enfants palestiniens depuis 2005.

 

Et tout cela sans frais car le seul ennemi commun est la maladie cardiaque.

HAYAT, opérée en Juillet 2015

JUILLET 2015 : Un Article de Presse à lire...

HAYAT

English Version

Le Journal- Grande Loge de France

N°79- Novembre 2007

Trois questions à Muriel Haïm

Article de Presse

-Racontez-nous les circonstances de la naissance de votre Association.

- Quels ont été les principaux axes de votre action dans les années qui ont suivi?

- Sur le logo de votre Association ...

Et pendant que les roquettes pleuvent ..

Courrier du Dr Muriel Haïm 

Isra Maga

Article de Presse par Olivia Cohen 

La lettre d'Alain Tourret

Promotion du droit et action en faveur du dialogue et de la Paix

Nice Matin

Mohamed, né à Gaza, opéré du coeur en Israël.

Ouest France

Quand la maladie réunit Israéliens et Palestiniens

Témoignage Soeur Sophie

Témoignage